Menu
puceHistorique
puceLes appareils
puceA l'école des Poux
pucePrises de têtes Poux
  Réglages:
Selon Louis Cosandey

puceQuand nos Poux ...
puceForum
puceNOUVELLES DE L’AIR (Par James)

Galeries

Webmaster
Ecrire à Nicolas  Webmaster
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander

Visites

 910792 visiteurs

 3 visiteurs en ligne


Prises de têtes Poux - Réglages:
Selon Louis Cosandey

                  Réglages selon Cosandey

Les réglages de Poux selon Louis Cosandey :
un, si ce n'est Le plus compétent, des Pouducielistes.


Planeur Cosandey

  • Les ailes sont identiques en corde et envergure.
  • Le centrage est à 33% de la corde totale (2,8 m) des 2 ailes compris la fente.
  • Le rapport de charge des ailes : 1,81 / 1


HM 14

    Rapport de charge des ailes : 2,3 / 1 pour les plus agréables.
La stabilité augmente au fur et à mesure que l'on avance le centrage, mais les performances diminuent. La stabilité est meilleur si les ailes ne se recouvrent pas.



Instable en palier à vitesse élevée et corrections

    Le HM14 est instable en palier à vitesse élevée. Les différentes corrections apportées sont:
  • Mignet : 2 ailes articulées et pilotées conjointement
  • Perrin : 3°aile sur le haut de la dérive
  • Cosandey : volet de 10% surface totale ailes monté sur l' aile arrière


Centrage

    En vol en palier, l'écart d'inclinaison entre les ailes doit être de l'ordre de -1° à -2°. A vérifier, avec et sans moteur (influence du couple cabreur ou piqueur du moteur).
    En palier, si on réduit le moteur l'avion doit se mettre de lui même en légère descente.



Influence du calage moteur

  Axe trop bas ou dirigé vers le haut :

  • Décolle franchement
  • En palier si l'on met des gaz il faut pousser au manche
  • Réduction de gaz rapide : pique
  • L'inter inclinaison est moins négative en plané qu'avec le moteur

  Axe trop haut ou calage négatif trop important :

  • Décollage et montée poussifs
  • En palier plus on met de gaz, plus il faut tirer au manche
  • Réduction de gaz : part en chandelle
  • L'inter inclinaison est plus négative en plané qu'avec moteur


Entre plan

  •   Horizontal :
    Essais en soufflerie de Nédanovitch : le meilleur rendement est pour un entre plan de zéro. L'augmentation de cet entre plan améliore la stabilité.
  •   Vertical :
    Plus il est réduit, plus le pou est instable en profondeur avec possibilité d'inversion de l'effet des commandes. Le minimun recommandé par Cosandey est de 25% de la corde de l'aile, mesuré avec le manche à fond en arrière.


Cas des Poux passant sur le dos

    Recouvrement et écart vertical étaient trop réduits :
Pour un cabré brutal,l'air accélère rapidement dans la fente réduite, et la portance de l'aile arrière augmente brutalement avec le carré de la vitesse, d'où un couple à piquer brutal et passage dos en négatif.

    Effet contré mécaniquement par Mignet, en conjuguant les ailes en différentiel à une augmentation d'incidence de l'aile avant, correspond une diminution de celle de l'aile arrière.

    Yves Croses:" Ce phénomène a disparu depuis que les entre plans horizontaux et verticaux ont été augmentés (cf. essais en soufflerie et en vol du EC 06 qui n'ont pu recréer le phénomène)".



Surface d'ailes

    Selon Louis Cosandey, ne prendre en compte que les surfaces réelles hors fuselage lors des calculs.



Y.C.  



Louis Cosandey

Le pou planeur de Cosandey


 Catégorie : Prises de têtes Poux
 Page lue 9584 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page     Envoyer cet article à un ami Envoyer cet article à un ami


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !